28 décembre 2014

Au pays des Merveilles…

La sélection de cette année est forte en émotions, notamment par l’abondance de personnages tous aussi intriguants les uns que les autres. J’aimerais vous parler de deux d’entre eux, deux personnalités dérangeantes, servant des romans à l’ambiance particulière.

D’un côté un enfant, Tochtli, environ une dizaine d’années, de l’autre côté un homme, Josef, environ une cinquantaine d’années. Je vous parlais plus haut de personnalités dérangeantes, car en effet le mot « dérangeant » est plus qu’approprié quand on nous parle d’un scientifique nazi racontant diverses expériences sur des milliers d’enfants : « Comment transformer des yeux marrons en yeux bleus ? » « Peut-on créer des siamois en cousant deux jumeaux par le dos ? », toutes ces théories, il les a testées et nous en sommes les confidents tout au long de ce livre.

Ensuite Tochtli me direz vous qu’a-t-il de dérangeant ? C’est un garçon d’une dizaine d’années, encore trempé dans l’innocence de son jeune âge…et pourtant fils d’un puissant narcotrafiquant, il connait sur le bout des doigts les différentes manières de « créer des cadavres » et que « le sang est difficile à nettoyer ». D’ailleurs il n’a pas les occupations d’un enfant ordinaire, ce qu’il aime lui c’est collectionner les chapeaux, enrichir son zoo privé et apprendre des mots compliqués. Tout ce petit monde qu’il nous raconte à travers ces yeux d’enfants pourrait passer pour quelque chose d’ordinaire, cependant en quoi le trafic de drogue, ou bien le fait de tuer des hommes est banal ? En rien et c’est bien la manie qu’a cet enfant de n’être point dérangé par cela, qui nous dérange à nous.

Enfin, je n’en dirai pas plus sur ces deux personnages qui ont le mérite d’être tout deux des héros à leur manière, et je vous laisse le loisir de vous faire votre propre opinion. Dixit Juan Pablos Villalobos : « Il semblerait, en effet, que toutes les civilisations comptent leurs coupeurs de têtes et qu’il ne soit pas si rare que les petits lapins blancs se transforment en serpents à sonnette ».

Josef a achevé sa transformation depuis bien longtemps.

Elodie G, 601.

Commenter l'article