mai 14th, 2019

Nous nous sommes aimés : Robert et Patti

Chiara et Tya, 601

mai 14th, 2019

L’âme sœur de Patti Smith

Kheira, Mario, Rohan, 601

mai 14th, 2019

La vie d’écrivaine de Patti smith

Fayçal et Sabrya, 601

mai 14th, 2019

Les sources d’inspiration de Patti Smith

Kheira et Anissa, 601

mars 26th, 2019

Atelier poésie performée Slams de Dounya

J’accuse

J’accuse les séries de nous voler nos vies

J’accuse les Disney de trop nous faire rêver

Je nous accuse d’accuser, et de ne pas agir après, pour enfin tout changer

 Mensonge

Mensonge qui te ronge

Chez ta famille le mensonge est là

Chez tes amis le mensonge est aussi

Mensonge qui te hante

Dans ta voix le mensonge s’entend

Dans tes yeux le mensonge est aussi

Mensonge qui te mange

Dans ton bureau le mensonge s’écrit

Dans ton lit le mensonge est aussi

Tu mens et tu songes, dans le plus profond de tes mensonges

 Le privilège

Désireuse d’amour, de paix

Auprès de ma famille je les ai

Auprès de mes amis je les ai

Malheur je suis dans le bon pays !

Et que désirent les autres ?

Ils désirent comme moi

Amour et paix, famille et amis

Mais ils sont oubliés, entourés par les bombes, les explosions

Plus aucune famille, plus aucun amour, plus aucun plaisir

Et moi je me plains de mon abrutie de sœur, alors qu’eux désirent en avoir une

Je me plains de mes parents alors qu’eux veulent les retrouver

La famille c’est important, l’amour, la paix aussi

Malheureusement, nous sommes des privilégiés

 

                                                                                                                       Dounya, 605

mars 26th, 2019

Atelier poésie performée Slams de Lydia

J’accuse

J’accuse la famille de dicter les lois

Si ça ne te plaît pas prends tes bagages et barre-toi

J’accuse les médecins de dire : « Fais-ci, fais-ça »

Comme si c’était aussi simple que ça.

Rupture

Hier t’étais là à critiquer cette fille là-bas,

Mais t’es qui toi pour dire ça,

Et maintenant cette fille-là, elle est devant toi,

Et elle va te lâcher un « J’ai pas le temps pour toi. »

C’est toujours pareil avec toi,

Tu dis que tu seras toujours là pour moi,

Mais un jour tu t’en iras loin de moi.

Je ferme les yeux avec les années qui passent,

A une vitesse qui me dépasse, lentement je m’en remets

Les yeux fermés

Lydia, 605

mars 23rd, 2019

Atelier de poésie performée 2019 Slam de Meriem B.

J’accuse 

 J’accuse les téléphones d’avoir de l’emprise sur les jeunes

J’accuse la télé d’être un danger pour la santé

J’accuse les années de passer comme des journées

J’accuse les docteurs d’avoir dit que tu n’avais rien alors que tu étais en train de mourir

J’accuse le temps de passer et les gens de changer

J’accuse la vérité d’exister et le mensonge d’être inventé

J’accuse la pollution d’être un frein pour les gens

 

Tu apprends 

 Avec le temps tu apprends beaucoup de choses

Tu apprends que l’amour ne signifie pas se reposer sur quelqu’un mais de lui apporter un soutien

Tu apprends également à accepter tes défaites avec la dignité d’un adulte et non le désespoir d’un enfant.

Tu apprends à vivre ta vie au jour le jour parce que le lendemain n’est pas certain

Tu apprends à ne pas regretter des rencontres car les bonnes personnes t’apportent du bonheur et les  mauvaises personnes, elles t’apportent de l’expérience

Tu apprends également que les pires personnes seront des leçons de vie et que les meilleures seront des souvenirs

Tu apprends que la vie n’est pas facile et que c’est un défi à relever

 

Le bonheur 

 Les gens faibles choisiront de mentir plutôt que de dire la vérité

Ils préféreront  trahir plutôt que d’être fidèles

Ils privilégieront l’abondance à la place de la persévérance

Ils préféreront pour terminer critiquer les gens que d’assumer en face.

Ceux qui choisissent la facilité choisissent la lâcheté et les autres comprendront que le bonheur se trouve dans la difficulté

 

Meriem B. (605) alias La Boss

 

mars 23rd, 2019

Atelier poésie performée 2019 Slam de Boubek

17 ans, famille modeste, quartier pavillonnaire

Aujourd’hui, on écarte tout ça, je vais faire l’visionnaire

J’vais pas vous raconter ma vie mes rêves, en quoi ça vous concernerait

J’vais juste vous dire deux mots qui vont vous faire l’effet d’un ras-de-marée

 

Une défaite n’est pas un échec

Une victoire n’est pas une réussite

L‘abandon mène à la perte

Et l’effort apporte mérite

 

Vis ta vie au jour le jour

Laisse le passé au passé

Vis ta vie rempli d’amour

J’ai juste dit deux mots, pas un couplet

 

Hamza (605) alias Boubek