mars 12th, 2020

La plus précieuse des marchandises

La Plus Précieuse Des Marchandises

Jean-Claude Grumberg
L’œuvre La Plus Précieuse Des Marchandises aborde le thème de la seconde guerre 
mondiale de manière originale mais qui toutefois nous fait quand même ressentir
 un sentiment de compassion et de tristesse au fur et à mesure de notre lecture.
Le fait que ce thème soit abordé à travers un conte cela rend l'histoire 
plus puissante mais aussi sentimentale. 
Une œuvre qui se lit facilement ce qui permet de l’apprécier sans difficulté, 
on se laisse entraîner par l'histoire.  
La Plus Précieuse Des Marchandises est une très belle œuvre, elle nous fait ressentir
 certes de la compassion et de la tristesse mais elle nous fait aussi ressentir de l'espoir.
Une œuvre bouleversante.
la plus précisuese   
Je vous conseille fortement de le lire si vous ne l'avez pas déjà fait.
Anissa, 603

mars 12th, 2020

Un conte singulier (Mansour 603)

La plus précieuse des marchandises est un livre que j’ai beaucoup aimé car celui-ci dénonce les discriminations envers les personnes juives.

Il est donc question dans ce livre de liberté religieuse, de conditions de vie déplorables et de maltraitance envers ce peuple. 

Aucune différence ne sera faite dans les souffrances infligées aux enfants, aux femmes, et aux hommes. Tous unis dans la douleur. La pitié n’est pas présente, elle est remplacée par la violence, ce qui suscite la compassion chez le lecteur qui s’identifie à ces personnes mises au banc de la société.

Cette œuvre bouleverse les codes des contes habituels car elle met en avant les vraies conditions de vie de ce peuple contrairement aux autres contes qui présentent un monde utopique.

Dans ce livre les émotions se bouscule car nous passons de l’amour à la tristesse, à la peur en une fraction de seconde. Technique qui rend cette histoire plus vivante et qui  lui donne un sens et de la poigne.

Je pense que ce conte est universel et peut être compris par toutes les générations car celui-ci touche tous types de personnes.

En conclusion, ce conte est dénonciateur des discriminations raciales, de l’antisémitisme et des souffrances infligées au peuple juif pendant la seconde guerre mondiale.  

Mansour, 603