janvier 29th, 2015

Notre réflexion : un bon roman selon les lycéens, c’est…

 

Nous avons essayé de définir plusieurs critères qui représentent nos préférences de lecture.

Pour le genre du roman , une adaptation originale d’un classique de la littérature , comme dans Meursault, Contre-Enquête, ou un fait d’actualité sont en général bien perçus.

Les personnages qui sont le plus appréciés sont ceux qui ont une vie originale , un destin extraordinaire. Nous aimons aussi plonger dans la mémoire du personnage : un récit ponctué par des analepses permet de revenir dans son passé, comme dans Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, ou  La 5ème vague.
Pour ce qui est du récit, une histoire avec un thème léger qui divertit le lecteur lui permet d’apprécier la lecture. Pour d’autres, le fait de mêler litterature et un autre thème, la science par exemple, comme dans La formule préférée du professeur, augmente l’intérêt de la lecture.
En ce qui concerne l’écriture, la simplicité et la fluidité rendent le livre plus attirant.
Les lecteurs aiment se sentir déroutés par l’intelligence hors du commun d’un personnage ou encore être transportés dans un autre monde. Nous aimons bien percevoir le point de vue qu’exprime l’auteur sur le monde, comme Kamel Daoud, dans son livre Meursault, Contre-Enquête.

 

Rayan, Gines , Johan , Nathan, 601

janvier 15th, 2015

Jamais 4 sans 5

       La 5ème Vague est un livre de Rick Yancey publié en 2013.

Il raconte l’histoire de Cassie, une adolescente qui essaye de survivre dans un monde post-apocalyptique dévasté par Eux… Mais sa vie ne se résume pas qu’à survivre, un objectif demeure, une promesse faite envers son frère, le petit Sammy, qu’elle souhaite honorer jusqu’au bout, grâce à l’aide d’un jeune homme qui n’est pas forcément ce qu’il prétend…

Livre de 595 pages, il se lit malgré tout facilement car l‘auteur utilise un langage courant voir même familier. Quant à la trame du livre, le début est très plaisant jusqu’à la moitié du livre, mais la fin est je trouve, expédié trop vite. Mais, il reste très plaisant à lire, la psychologie des personnages est très bien faite, on pourrait s’imaginer à leur place, en train d’évoluer dans ce monde à l’abandon.

Une adaptation cinématographique est en cours de production et sera disponible au cinéma le 10 février 2016.

Pour ma part, c’est un avis très positif que je laisse pour ce livre, qui a su m’occuper durant mes vacances !

Irvin

janvier 15th, 2015

Je suis l’Humanité

 La 5ème Vague, écrit par Rick Yancey, nous raconte l’histoire d’une jeune fille de 16 ans, Cassie, autour de qui le monde s’écroule par le biais de plusieurs  »Vagues », racontées par des analepses. Elle poursuit sa quête dans l’espoir de retrouver son petit frère, Samy. Cependant, Cassie va faire une rencontre qui va bouleverser sa vision du monde actuel…

Ce livre de Science-Fiction entraîne le lecteur dans un monde post-apocalyptique auquel est mêlé une histoire d’amour. Le suspense maintenu tout au long de la lecture donne envie au lecteur de la poursuivre. La fluidité de l’écriture et le langage courant, presque familier, utilisé par l’auteur rend la lecture agréable. L’âge de l’héroïne et le langage qu’elle utilise rendent l’identification au personnage plus facile.

Ce roman est actuellement en cours d’adaptation au cinéma, et sortira dans les salles courant 2016.

Maxime, Yaël, Morgane, Enzo et Florian.

décembre 28th, 2014

« Je suis l’humanité »…

 La 5ème Vague a été écrit par Rick Yancey. C’est un roman qui nous raconte l’histoire d’une jeune fille de 16 ans appelée Cassie, autour de qui le monde s’écroule par le biais de plusieurs  »Vagues ». Elle poursuit sa quête dans l’espoir de retrouver son petit frère, Samy, quête qu’elle nous raconte par des analepses. Mais Cassie va faire une rencontre qui va bouleverser sa vision du monde actuel.

Ce livre de Science-Fiction entraîne le lecteur dans un monde post-apocalyptique auquel est mêlé une histoire d’amour avec une quête pour la survie de l’humanité. Le suspens maintenu tout au long de la lecture donne envie au lecteur de la poursuivre jusqu’à la fin. La fluidité de l’écriture et le langage courant, presque familier, utilisé par l’auteur rend la lecture agréable.

 

Maxime, Yaël, Morgane, Enzo et Florian, 613.