janvier 12th, 2016

Un auteur a tué deux tueurs à gages

Patrick de Witt est un auteur et scénariste canadien né à Vancouver en 1975, il a donc environ 40 ans.
Il a reçu le Prix du Gouverneur général : romans et nouvelles de langues anglaises 2011. Il a aussi reçu le Prix des libraires du Québec en 2013 pour Les frères Sisters qui est le livre que je vais vous présenter.

Cette histoire se passe pendant la Ruée vers l’or en Amérique du Nord, plus précisément dans le Colorado.

Les Frères Sisters, deux tueurs à gage engagés par Le Commodore, vont devoir poursuivre un chercheur d’or à travers toute l’Amérique du Nord.
Eli, le calme pouvant subitement changer de personnalité durant ses sautes d’humeur, et Charlie, le généralement violent et complètement brute, vont passer au travers de nombreuses péripéties durant leur voyage.
Contrairement à Charlie qui fait tout ce que lui dit le Commodore sans s’interroger sur le bien-fondé de sa mission, ce qui lui vaudra d’être comparé à un chien par Eli, ce dernier va s’interroger sur le véritable but du Commodore et si le chercheur d’or mérite réellement de mourir, ainsi que sur sa relation avec son frère qui ne fait que le contredire et le dominer.

Malgré le fait que l’histoire semble assez intéressante au départ, avec un objectif bien établi et deux personnages hétérogènes dont il semble intéressant d’observer l’évolution, de nombreuses péripéties que j’ai trouvé inintéressantes et n’apportant rien à l’histoire vont venir couper l’action et mon envie de lire. On sent le désir de l’auteur de nous instruire sur certaines choses, comme sur l’histoire de l’Amérique ou sur le fait que les gens ont commencé à se laver les dents pendant la ruée vers l’or, cependant cela ne fait pas avancer l’histoire. Malgré le fait que ce livre soit répertorié comme « comique », je n’ai pas ri pendant ma lecture, si ce n’est souri pour certaines « aventures » se rapportant à Tub, le cheval d’Eli.

En résumé, si vous aimez les westerns et que cela ne vous dérange pas de vous éloigner de l’histoire principale toutes les 20 pages pour une « aventure » qui a de grandes chances d’être inutile à l’histoire, mais qui peut vous apporter de la culture générale, ce livre peut vous plaire. Si, comme moi, vous préférez une histoire se concentrant sur l’objectif principal des personnages et ne s’étendant pas à des péripéties n’ayant aucun rapport avec leur quête, ce livre a de grandes chances d’être long et laborieux à lire.

Louis

 

janvier 12th, 2016

une araignée dans le caleçon

L’auteur: Ce livre a été publié en septembre 2012 par Patrick Dewitt. Cet écrivain est né en 1975 sur l’île de Vancouver au Canada,  il vit actuellement dans l’Oregon. Les livre des frère sisters a été très apprécié par un public dont je ne fais pas spécialement partie !

Les frères sisters est un roman se déroulant durant la ruée vers l’or aux Etats-Unis d’Amérique mi XIXème siècle. Il met en scène l’histoire de deux frères Elie et Charlie Sisters. Ces deux personnages ne sont pas communs car en effet ce sont tous deux des tueurs à gage à la solde d’un homme puissant: le commodore. Leur aventure commence dés lors que cet individu leurs donne pour mission de traverser le pays afin de récupérer un document pour le moins mystérieux. S’enchaînent alors une série de péripéties et d’épreuves auxquelles devront faire face nos deux héros avant de pouvoir mener à bien leur mission.

Je n’ai pas vraiment apprécié « Les frères Sisters ». Dès le début du livre j’ai trouvé les personnages trop cliché. Charlie la brute qui réfléchit toujours après avoir agi et Elie qui est plus intelligent mais se rétracte toujours face à son frère. Leur traversée du pays est parsemée de petites histoires auxquelles j’ai eu du mal à accrocher, sans suspense et plutôt répétitives mais je me suis néanmoins forcé à continuer la lecture et j’ai pu constater que l’histoire commence réellement lorsque ils arrivent en Californie où l’on découvre alors une véritable intrigue avec du suspense et de la tension. Outre l’histoire, on peut voir de nombreuses choses dont on avait pas idée sur cette époque telle que l’invention de la brosse à dents, que des centaines de personnes étaient attaquées et tuées durant leur traversée des Etats-Unis et bien d’autres choses encore…

Rémi Marocco 603

décembre 21st, 2015

Le périple de deux frères en mission

Né en 1975 à Sidney, British Columbia, Canada, Patrick deWitt est un écrivain et scénariste canadien. Il a reçu le Prix du Gouverneur général : romans et nouvelles de langue anglaise 2011 et en 2013 le Prix des libraires du Québec pour Les frères Sisters.

Patick deWitt nous conte l’incroyable traversée de deux frères tueurs à gage, Elie et Charlie, au service du Commodore, un homme d’influence. Tout au long de leur périple pour retrouver l’homme qui aurait volé le grand patron, les deux hommes rencontrent de nombreux personnages sur la route.                                                                                                                     

Mais les deux frères n’ont pas les même caractères ni les mêmes aspirations, Charlie aime son métier et diriger son frère alors qu’Elie n’aime pas tuer, veut trouver l’amour et aspire à une vie tranquille, posée.

La lecture est facile, agréable, l’auteur ne se perd pas dans de grandes descriptions.

On s’attache au personnage d’Elie, à qui son frère fait souvent des reproches, qui n’aime pas tellement son travail de tueur et qui aspire à trouver l’amour.

                                                                                                                                                                                                                   Marine

décembre 21st, 2015

Plus vite que les ombres

Les frères Sisters. Ce livre de Patrick de Witt prend place en 1851 aux Etats Unis et conte la cavalcade palpitante d’Eli et Charlie Sisters à travers le récit d’Eli, un bandit sensible et fraternel.

Il faut situer l’action comme il se doit. Vous voyez la conquête de l’Ouest, la ruée vers l’or, les cow boys à la Lucky Luke, les chercheurs d’or, les indiens comme dans Peter Pan ? Tout ce beau monde se retrouve dans Les frères Sisters.

Les personnages éponymes sont à la solde du Commodore, un homme puissant qui les envoie chercher une mystérieuse information auprès d’un certain Hermann Kermit-Warm.

Assez loin des clichés pour ne pas nous ennuyer, mais s’en approchant délicieusement, juste assez pour qu’on ne soit pas trop dépaysé. Un peu comme l’impression de découvrir le même paysage que sur la brochure touristique, mais d’en voir d’autres aspects (puisqu’une photographie ne les recouvre pas tous). Le style d’écriture, s’il emploie une conjugaison particulière, nous emporte tout au long de l’histoire. Les personnalités ne sont pas unilatéraux, plutôt ambigus, et l’intrigue est intéressante.

Leur voyage les mènera du taudis d’une vieille sorcière à un San Francisco de débauche, et Eli tombera sous le charme d’une jeune comptable malade.

Ce livre m’a beaucoup plu, il est facile à lire, même s’il est long. Je le conseillerais à n’importe qui ; cependant, ce n’est pas mon préféré. Malgré le style entraînant, j’ai trouvé qu’il manquait quelque chose à ce livre, sans trouver quoi – mais je chipote.

Un extrait qui m’a plu ? J’aurais du mal à choisir, mais je prendrais plutôt le passage où ils rencontrent une vieille dame dans une chaumière abandonnée.

« - Je ne pense rien. Je le sais grâce aux hommes morts qui vous suivent. »

Les poils de mon cou se hérissèrent. C’était ridicule, mais je n’osais pas me retourner. Conservant un ton égal, Charlie demanda, « Craignez-vous que l’on vous tue?

- Je ne crains rien, et surtout pas vos balles et vos discours. » Elle posa son regard sur moi et me lança:

« Craignez vous que je vous tue? »

 

Cassandre H, 602

décembre 7th, 2015

La ruée vers l’or

Deux frères tueurs à gages s’engagent dans une cavalcade de l’Oregon à la Californie pour éliminer un chercheur d’or.

 

Lorsque Patrick de Witt publia son livre en 2010, il vit alors dans l’Oregon, point de départ des deux frères dans l’histoire.

Eli, est un personnage qui se remet en question tout le long de leur escapade et se laisse trainer dans l’aventure par son frère, Charlie, qui, lui, est quelqu’un de plus cruel et de plus déterminé dans son travail.

Ce roman a une écriture très hétérogène qui nous offre des surprises tout au long de l’aventure, un style d’écriture enlevé, plein de péripéties. Le récit d’ Eli et Charlie est ponctué de moments d’écriture humoristique qui rythment toute l’histoire de leur virée de l’Oregon à la Californie.

Nous pouvons voir dans ce livre le parallèle entre le grand voyage des deux frères et la ruée vers l’or qui s’est réellement déroulée. qui est un des seuls clins d’oeil historique qu’il y a dans ce livre par rapport à la vie réelle.

 

Julien L.P, Thomas C, Benoit B, Chloé I.M, Vladislav N

novembre 14th, 2015

Un livre qui nous met directement dans le bain!

Nous avons fait un débat sur le livre Les Frères Sisters de Partick DeWitt le 1er novembre 2015. Lors de ce moment, nous avons fait un résumé des nos lectures ainsi que de nos opinions sur ce début de roman.

En résumé, c’est un western qui se passe à Oregon City en 1851 pendant la ruée vers l’or. Le roman raconte l’histoire de deux tueurs à gage au service du Commodore nommés Eli et Charlie. Eli, le narrateur, est le moins courageux des deux. Il est décrit comme un personnage empathique et sensible notamment à travers son attachement pour son cheval Tub; alors que son frère, Charlie, est le dominant. Il prend les décisions. Il est plus professionnel que son frère et touche donc plus d’argent de la part du Commodore.

Nous avons trouvé que nous tombions directement dans le récit comme si l’histoire avait commencé avant, c’est un incipit in media res. Cette entrée en matière est assez troublante. Les phrases en majuscules présentes au début de chaque chapitres nous donnent des informations sur le lieu, les nouvelles actions ainsi que des indices sur les nouveaux éléments de l’histoire.

Lors de leur périple, les deux frères rencontrent des personnages différents dont un dentiste (qui leur fait découvrir la brosse à dent et le dentifrice) avec lequel les relations finissent par être mouvementées… Toutes ces petites aventures et rencontres au long du voyage ont pour but de tenir en éveil le lecteur.

Pour conclure, nous dirons que ce livre débute bien, il donne envie de poursuivre la lecture malgré une introduction un peu brutale qui nous met directement dans l’histoire.

Maxime, Antoine, Kilian 607