janvier 12th, 2016

Rejeté mais accepté pour la guerre.

Publié le 21 août 2014 par Valérie Zenatti ,qui est aussi une traductrice, née le 1er avril 1970 ce livre fut récompensé par le prix du livre inter.

Jacob est juif d’Algérie, il a été rejeté pendant la guerre de 1939 à 1945 par les écoles en raison de sa religion. Il continua tout de même à étudier et  revint finalement  dans les établissements scolaires peu de temps après.

Lors de la libération de la France sur les côtes de Provence puis en Alsace, il fut obligé de partir laissant son père et son frère détestables mais une mère sensible et douce. Pour le héros, rejeté jusqu’alors par la France , cette obligation est une aubaine car cela lui permet d’être accepté par ce pays. En revanche sa mère fut dévastée par le départ de son fils.

Ce roman  savoureux mais lent sur la fin est un mélange de moments intenses. L’ambiguïté de la place des Algériens à travers le personnage de Jacob et de sa famille permet d’entrevoir comment la guerre a été vécue de l’intérieur par ces français d’une autre culture. Valérie Zenatti réussit avec ce livre à transmettre subtilement l’histoire d’un de ses aïeux.

 

novembre 29th, 2015

Jacob, Jacob, un livre plein d’émotions

J’ai beaucoup aimé l’histoire de ce roman car l’auteur a su raconter la vie d’un jeune homme durant la Seconde Guerre Mondiale. Malgré les difficultés de la vie quotidienne durant la guerre, Valérie Zenatti a su romancer cette histoire.

Le jeune homme, Jacob, part pour la guerre à  seize ans, mais il a l’air content de vivre une aventure différente, qui met du piment dans sa vie. Il se sent grand, fort et honoré de pouvoir servir la France.

Le point de vue interne du roman nous permet de connaître le ressenti d’un soldat. C’est cela que je trouve intéressant et touchant. C’est comme si, lui, Jacob était dans un jeu, comme s’il ne se rendait pas bien compte de l’enjeu de sa mission et qu’il risquait à tout moment sa vie. Pour lui, il faut repousser les Allemands, les coups de feu fusent, de nombreux soldats meurent mais grâce à l’écriture de Valérie Zenatti, on ne ressent pas la peur chez Jacob. Il semble que rien ne puisse lui arriver.
J’ai beaucoup apprécié le style d’écriture: les phrases et les mots s’enchaînent bien, notre lecture est fluide. On rentre bien dans l’histoire car l’auteur n’utilise pas de trop longues phrases et ne nous donne pas trop d’informations à la fois. L’auteur n’insiste pas et ne s’attarde pas sur les scènes de guerre ou sur le ressenti des camarades du personnage principal qui sont peut être plus effrayés que lui.
Je vous recommande la lecture de ce livre plein d’émotions.

Telma 604

novembre 14th, 2015

Jacob, le martyr de la seconde guerre mondiale

Jacob Jacob est un livre historique écrit par Valérie Zenatti et publié en 2014 . Il raconte l’histoire d’un jeune homme juif du nom de Jacob, vivant en Algérie, qui est appelé par l’armée française pour délivrer la France durant la Seconde Guerre mondiale . Il faut rappeler que l’Algérie est française à ce moment-là.

Ce roman est construit comme deux histoires parallèles, c’est un récit enchâssé. D’un côté, on raconte l’histoire de Jacob à la guerre et en même temps l’histoire de sa famille à Constantine . Dans ce roman on a affaire à un vocabulaire relativement simple ce qui permet une lecture rapide et compréhensible pour tous les lecteurs, qu’ils soient aguerris ou débutants.

On peut retenir deux scènes marquantes dans l’intrigue de ce roman. Tout d’abord le départ du héros pour l’armée française ( à la page 33) car il marque le début de l’histoire . Puis la mort de Jacob (page 127) car cette scène donne un coup au moral au moment où l’on s’est vraiment attaché au héros. Après la mort violente du personnage central, le roman devient inintéressant car le lecteur est traumatisé .

C’est un livre plutôt simple mais dans la lecture duquel on se sent à l’aise car on est plongé dans l’histoire du livre mais aussi celle de la France.

Guillaume ; Dorian ; Louis P.  607