janvier 10th, 2012

JPod : Un Monde Etrange!

Jpod : (Douglas Coupland)

C’est un livre très étrange, aussi bien pour la première impression qu’il donne que pour la suite de la lecture.
Il y a des pages originales, que l’on ne voit dans aucun bouquin d’habitude. Ce sont, pour la plupart, des pages codées, insignifiantes pour certaines, amusantes pour d’autres.
Il diffère des autres œuvres aussi pour l’histoire, dès le début. Ethan, le personnage principal, est celui sur lequel son entourage loufoque se repose. Ses collègues de travail , Kaitlin, Bree, Mark Le Maléfique, John Doe et Cowboy sont aussi des figures ayant un passé et une vie peu commune. La famille de Ethan est encore plus bizarre : elle lui demande toujours de résoudre des problèmes et des choses incongrues, difficiles et loin d’être habituelles. L’histoire reste hors du commun et permet de changer par rapport au monde dans lequel on vit.
Cependant, pour moi le livre est trop long à lire. Il y a beaucoup de discours et de passages inutiles. Et même s’il contient des éléments qui font rire ou sourire, ils sont trop espacés par de long récits beaucoup plus ennuyeux.

Lionelle J, 609

janvier 3rd, 2012

Jpod : un livre tout simplement hilarant

Que dire de Jpod ?

Je ne sais pas vraiment. Je peux déjà vous dire que c’est un livre écrit par Douglas Coupland et paru en 2010.

Ce n’est pas très intéressant ? Je vous comprends ! Dans ce cas, je vais essayer autre chose :
Jpod est tout simplement un bon livre, qui va d’histoire de drogue en trafic de clandestin, mais ne vous imaginer pas un livre policier car c’est une sorte de journal intime de Ethan, notre héros, programmeur informatique à Jpod, fils de productrice de marijuana et d’acteur raté. C’est un héros loufoque mais qui, à côté de ses collègues de travail paraît tout à fait normal.

Résumer ce livre est tout bonnement impossible : en effet comme je vous le disais ce roman s’apparente à une série avec des anecdotes qui s’enchaînent à un rythme soutenu. Ce livre pèse facilement ses 500 pages mais grâce à ce rythme se lit à une vitesse incroyable.
En résumé, ce livre est drôle, décalé et sympathique puisqu’au long de ce livre vous découvrirez beaucoup de personnage attachants : En bref un bon livre pour passer le temps tout en s’amusant.

Guilhem Lardy, 601

décembre 6th, 2011

JPOD, Nous l’avons bien aimé

Lorsque nous avons vu l’épaisseur du livre cela nous a découragé. Mais nous avons commencé à le lire et cette histoire nous embarque facilement. Ce livre est entrainant avec ses touches de comique. Il  se distingue par son originalité : certains passages du texte  sont inutiles mais ont un sens comique.

MICHEL, NASSEAU ET BOUCHE

novembre 18th, 2011

Critique J-POD

J-Pod paraissait, à la base, un roman sympathique et plutôt marrant puisqu’il s’agit de l’histoire de « geeks » au sein d’une entreprise.

Après une centaine de pages environ, suivre le récit devient compliqué puisque il y a à droite et à gauche l’histoire de l’un ou de l’autre, n’ayant plus ou moins aucun rapport avec l’histoire… :

-Il y a Ethan, le personnage principal sur qui on apprend peu de choses, on en sait plus sur sa mère et son père que sur lui même,

-Ensuite il y a Bree, personnage sympathique nymphomane,

-John Doe, élevé dans une communauté lesbienne et qui veut absolument faire partie de la normalité pour faire oublier son éducation hors du commun,

-Brandon Mark, nouveau loufoque,

- Et Kaitlin, nouvelle dans J-pod qui ne se fait pas remarquer.

Les interpages fréquents avec des pubs ou autres sigles bizarres de geek ( Soupe de nouille instantanée ?) coupent plutôt l’histoire qu’autre chose.
Mais, après avoir discuté en parlotte avec d’autres élèves, on a conclu que ces pages représentent une critique de la société de consommation dénoncée ainsi par son auteur Douglas Coupland, dont ces geeks sont complètement imprégnés.

Ce livre reste tout de même drôle, et décrit un monde complètement déjanté.

 

Fabien V. & Julie F. 601

novembre 13th, 2011

Pourquoi nous avons bien aimé « Jpod »

Nous avons bien aimé ce livre. L’ histoire est amusante et entraînante, bien que le début soit un peu long et difficile. Les personnages sont amusants et originaux, les rebondissements et les actions les rendent incroyables.

Même si l’histoire peut sembler absurde et que certains passages, notamment des dialogues, paraissent inutiles, cela rend l’intrigue savoureuse, rythmée et irrésistible. Ce livre peut paraître gros et long, mais une vraie recherche narrative profite à cette lecture et Douglas Coupland mise beaucoup sur l’humour. Le plus étonnant, c’ est que ce livre reste souvent cohérent.

Titouan Bordenave et Eva Osmani

novembre 4th, 2011

Jpod: le livre aux défis

Ethan, jeune homme qui travaille dans un studio de jeux vidéo avec six autres codeurs. Ils travaillent sur un jeu de skate qui va se transformer lors de notre lecture de plusieurs manières. Ethan, ayant une famille assez mouvementée avec une mère qui fait pousser des plantes peu communes et un père qui cherche à être acteur, n’est pas au bout de ses peines. Ce livre m’a plu par la simplicité de lecture ainsi que ces pages de « mini-défis » qu’on essaye tant bien que mal (sans y parvenir pour autant) de résoudre. Ce qui m’a moins plu dans ce livre est l’apparition du personnage Douglas Coupland. Est-ce l’auteur lui-même ou un personne créé pour nous perturber ?

Marine BERANGER

octobre 30th, 2011

j’aime beaucoup Jpod !

Un monde dans lequel évoluent des concepteurs de jeux vidéos, des geeks canadiens pas vraiment sympathiques, une intrigue à l’intérêt a priori douteux – une histoire à dormir debout de tortue dans un jeu de skate : Jpod n’avait rien pour me séduire. Et autant l’avouer, je n’ai pas lu les premières pages, celles écrites serrées. Mais ensuite… impossible de lâcher ce roman, au rythme endiablé, drôle et caustique.
Au fait, un des personnages s’appelle Douglas Coupland. Mais qui est Douglas Coupland ?

Fabienne Marliangeas