janvier 15th, 2015

Des meubles qui parlent ?

Kétala, écrit par Fatou Diome en 2006.

« Lorsqu’une personne meurt, nul ne se soucie de la tristesse de ses meubles »

Ce livre se déroule après la mort de Mémoria, la propriétaire de l’appartement où le kétala va avoir lieu.

Ce livre est très bien écrit, avec des mots simples pour convenir à un large public. Quelques passages sont un peu « crus » mais il peut être apprécié par des lecteurs qui aiment les livres hors du commun. L’histoire est touchante et il est très dur de ne pas le terminer une fois commencé. Ce livre m’a beaucoup plu et l’histoire change de ce que l’on peut lire ailleurs.

Alexia, 613

décembre 28th, 2014

Des objets vivants

Mémoria, une sénégalaise, est morte. D’après une vieille coutume appelée Ketala, ses objets seront répartis 6 jours après. Mais ils ne sont pas d’accord pour être séparés : ils perdraient et leur usage, et tout le passé de Mémoria. Ses objets du quotidien se réunissent alors en assemblée pour que chacun connaisse tous les moments de sa vie. Chacun à leur tour, ils raconteront leurs anecdotes vécues avec leur maîtresse pour la sauver de l’oubli.

De ce roman, nous retenons son originalité et les petites querelles entre objets pour savoir qui était le préféré. Fatou Diome nous décrit aussi les problèmes que peut subir une femme sénégalaise. Quel est notre objet préféré ?  Nous en aimons deux en particulier , Montre, qui essaie toujours de se montrer le plus intelligent et dit souvent des détails inutiles mais drôles car il est toujours décalé. Puis Mouchoir, qui est naïf et simplet, il est drôle car il ne comprend que longtemps après les allusions  des autres objets.

Cependant ce livre comporte quelques points négatifs comme la répétition des verbes de parole à chaque fin de dialogue des objets, par exemple « renifla mouchoir » ou encore « trancha couteau ».  Par moments, le récit fait place à des parties moralisatrices où l’on sent bien que c’est l’auteur qui rentre directement dans l’histoire expliquer sa pensée.

Pour finir Kétala reste un très bon roman que l’on conseille : vous ne vous ennuierez pas.

Lucas et Simon