janvier 3rd, 2012

La lune s’enfuit : une romance qui finit mal.

Ce roman de Rax Rinnekangas nous emmène dans l’univers de trois adolescents, Sonja, Léo et Lassi. Ces trois personnages, qui sont de la même famille passent leurs vacances ensemble dans le village de Latvala en Finlande pendant lesquelles Lassi est venu voir ses cousins.
Ce roman est très poignant de par son écriture et l’histoire de ces enfants quelque peu hors du commun. En effet, ces enfants entrant dans l’âge adulte décident de découvrir la sexualité entre frère, sœur et cousin. Tout se déroule à merveille. Mais cela va-t-il durer ? Que va-t-il se passer ?

J’ai beaucoup accroché à ce roman, notamment grâce au style d’écriture, très vivant avec beaucoup de rythme, qui, dès le début, évoque un personnage mystérieux : Mooses Kallio. Ce rythme accentue également les changement fondamentaux de cette histoire. C’est grâce à cela que la vie de ces enfants nous touche, du bonheur jusqu’au malheur le plus profond. Ce roman nous présente donc ces trois adolescents qui sont en pleine découverte des sentiments en commettant un acte grave, l’inceste. Ceci ne les gêne pas pour autant mais cet acte va les entraîner à leur perte, avec un événement crucial du roman , la mort de Sonja. La venue de nouveaux personnage mystérieux tels que Lotvonen est également très important pour le reste de l’histoire. Le fait que le narrateur soit personnage est quelque chose d’important puisque l’on vit l’histoire de l’intérieur, avec tous les sentiments, toutes les pensées de ce personnage.
Ce roman peut tout de même être lassant puisque certains passages sont très longs, comme celui de l’extrême tristesse de Lassi après la mort de sa cousine. Ce passage est très répétitif ce qui peut gêner de nombreuses personnes.

C’est grâce à tous ces éléments que je vous encourage à lire ce court roman de 140 pages, facile à lire et à comprendre, tout en étant très accrocheur et captivant. Il mêle tous les sentiments et les découvertes de la vie à travers de la vision d’un adolescent. Comment cette histoire va-t-elle se terminer ? A vous de jouer !

Stanislas D, 601

janvier 3rd, 2012

La Lune s’enfuit

Rax Rinnekangas né en 1954 à Rovaniemi en Finlande écrit « La Lune s’enfuit », un roman plutôt difficile pour les âmes fragiles ? Oui.

L’auteur est très descriptif des le début. Pendant toute la lecture il y a une sorte de connexion entre les adolescents et la nature qui est plutôt intéressante.
Comme tous les ans, Lauri va chez ces cousins Sonja et Léo. Un « love triangle » se forme et très vite ont des relations sexuelles avec l’un l’autre alors qu’ils sont encore très jeunes. Un jour Sonja meurt atrocement.
Le reste du temps les garçons se lamentent de la mort de leur amoureuse. Léo et Lauri ne se parlent plus. La dernière moitié du roman n’est que tristesse et lamentation.
De plus plein d’histoires restent inconnues. Le grand-père dont ils parlent tant dès le début du roman ? Lotvonen qui disait tout savoir sur la mort de Sonja ? Mais quoi ? Et puis Léo a-t-il été découvert ?

En conclusion ce roman donne envie de tourner la page…mais seulement dans la première partie ensuite on se lasse…Dommage, car le début était bien inventé.

Aurore S 601

décembre 6th, 2011

La Lune s’enfuit, blâme.

La lune s’enfuit de Rax Rinnekangas, c’est une histoire mystérieuse qui présente d’une certaine manière la religion d’une famille de Latvala en Finlande et les 3 adolescents de cette famille.Cette histoire est inattendue, plus particulièrement au niveau des adolescents Sonja Léo (frère et soeur) et le narrateur (leur cousin).
L’histoire peut-être choquante pour certains, personnellement je n’ai pas vraiment apprécié ce livre.

Claire Lukowicz.

décembre 1st, 2011

La lune s’enfuit, un roman surprenant.

« La lune s’enfuit » de Rax Rinnekangas est un roman très complexe. D’un côté, une famille religieuse, de l’autre un groupe de jeunes émancipés.
Mélanger sexe, adolescence et mort créé un cocktail explosif, certes, mais noir.
Dans la tête du jeune frère de Sonja, les émotions se bousculent et nous plongent encore un peu plus dans l’intrigue et l’émotion envoyée.
Un roman original,( mais peu apprécié ) et une fin vraiment surprenante.

Diego Legrand.

novembre 10th, 2011

« La Lune s’enfuit », des avis mitigés !

Durant la parlotte, en petit groupe de 6 élèves et un professeur, nous avons débattu sur « La Lune s’enfuit » de Rax Rimekangas.

3 élèves et le professeur ont appréciés le livre,  2 élèves ont été choqués et 1 élève est plus ou moins indifférent au livre.

Tout le monde a aimé la longueur du livre, son style fluide, son écriture limpide et son découpage (chapitres, parties). Florent a été gêné par des descriptions concernant le grand père, il n’a pas accroché dit-il.

Emmanuelle, elle, n’a pas supporté les scènes érotiques : trop crues et l’absence de conscience des jeunes (pas de contraception), expliquée par la vie à la campagne ?

Marion a été  agréablement surprise que le thème du livre  sorte de ce que l’on a l’habitude d’aborder : un nouveau thème. De même Maxime, Marion et Morgane ont apprécié la gaîté du livre, (du moins pour la première partie) et l’imagination débordante des enfants que Mme Waget considère comme ne collant pas avec leur âge.

Tout le monde n’a pas le même ressenti face à l’inceste : certains ne le voient pas vraiment comme tel, car les personnages ne se sentent pas réellement dans un interdit (ils sont dans leur monde), d’autre n’ont pas supporté… Ce qui a interpellé plus encore, c’est l’absence de morale dans le livre.

Morgane S., 611, le 8.11.11

novembre 4th, 2011

Le rêve s’enfuit

Sonja, Lassi et Léo, trois jeunes personnages qui vont partager beaucoup de passion loin de la religion et du monde réel des adultes. J’ai trouvé ce livre sombre car la magie d’un érotisme lumineux entre ces trois personnes se brise par la disparation tragique de Sonja sur un pieu, causée « accidentellement » par son frère Léo qui se sentira coupable pour toujours. Celui-ci tombera dans une dépression au contraire de son cousin Léo qui décide de vivre à sa manière sans pour autant oublier celle qui lui a fait connaître le plaisir sexuel.

Mais ce livre a quand même un côté positif à mon avis, Léo qui découvre son grand-père. Cela ne dure que quelques pages malheureusement mais leur échange m’a beaucoup plu. Dommage que Léo ne soit pas amené à le revoir. La lune s’enfuit est un livre assez simple à lire que je recommande aux petits lecteurs. ^^

Marine BERANGER

octobre 19th, 2011

La lune s’enfuit

Ce livre est assez déstabilisant du fait des sujets abordés que nous sommes pas habitués à rencontrer dans nos lectures scolaires. Ce roman nous raconte l’histoire de trois enfants, un frère et sa soeur avec leur cousin qui s’isolent dans leur monde indifférent à la religion et aux adultes. Nombreuses sont les péripéties qui nous plongent dans l’histoire et nous captivent du début à la fin. Nous suivons tout d’abord les moments de bonheur de ces enfants qui les mèneront au fil de l’histoire à leur perte.

Nous avons trouvé ce livre particulièrement intéressant quoique marginal mais facile à lire et à comprendre.

Adrien C et Aurore S, 601