décembre 22nd, 2013

Partie de chasse, Agnès Desarthe

1014-205x272
Ce livre raconte la première partie de chasse du personnage principal. Au cours de la partie, un des quatre membres du groupe tombe dans un trou et est paralysé. Alors que Tristan, le personnage principal, demande aux deux autres chasseurs d’aller chercher du secours, lui restera pour aider l’homme immobilisé. Il est aussi le seul qui peut écouter et répliquer au lapin qui est un cadeau des autres chasseurs pour la première partie de chasse de Tristan, mais il n’arrive pas à le tuer. Le secours n’est toujours pas arrivé et une mauvaise tempête s’annonce lentement. Dumestre, qui est paralysé demande à Tristan de raconter quelques histoires pour tuer le temps et Tristan commence à se souvenir pour raconter sa vie. Il raconte comment il a rencontré sa femme Emma, puis comment est morte sa mère. En même temps, la mauvaise tempête s’approche, donc Tristan essaye de creuser un trou pour s’abriter. Pendant ce temps, il ne peut plus entendre le lapin. A la fin, le typhon détruit tout ce qu’il rencontre sur son passage, ce que souhaite Tristan.

J’aime la manière de raconter l’histoire dans ce livre qui mélange le passé et le présent. Cela oblige les lecteurs à suivre pour savoir pourquoi et comment le personnage principal devient comme cela. Mais je n’aime pas la fin parce que le personnage principal abandonne facilement. De plus, on ne montre pas ce que le personnage principal devient après cet évènement. J’aurais voulu le savoir.

Khang N 601

décembre 22nd, 2013

Une partie de chasse

Ce livre a été écrit par Agnès Desarthe. On y suit l’histoire de Tristan, le personnage principal. Dès la première scène, nous ne comprenons pas ce qu’il se passe. Nous apprendrons à la fin de cet extrait assez flou que nous étions en fait dans la peau d’un lapin, d’où l’incompréhension de l’action et des pensées exprimées dans ce premier passage. Cette première scène se termine lorsque le lapin se fait tirer dessus par Tristan, c’est la première apparition du personnage principal. On apprend alors que le lapin n’est pas mort et que Tristan le met dans sa gibecière pour pouvoir le soigner. Tristan apparaît donc dès le début comme quelqu’un de gentil. La suite de l’histoire se déroule avec de nombreux retours en arrière nous informant sur l’enfance plutôt difficile qu’a vécue Tristan. Après la mort de sa mère, Tristan quitte la France et arrive en Angleterre où il rencontre une personne qui deviendra sa femme. Par la suite, le couple s’installe dans un petit village où Tristan devra se livrer à la chasse car, d’après sa femme, cela lui permettra de mieux s’intégrer au sein de la communauté du village. Suite à ses retours en arrière, nous connaissons la raison pour laquelle Tristan rencontre le lapin de cette manière. Pour pouvoir aller à la chasse, Tristan rejoint un groupe de chasseurs avec lequel il connaîtra une petite mésaventure. Cette alternance entre l’histoire qui se déroule et ces retours en arrière n’est pas très difficile à suivre. Néanmoins la lecture de ce livre nécessite tout de même une lecture intensive, c’est-à-dire qu’il ne faut pas trop espacer les séances de lecture pour pouvoir suivre plus facilement.

Je n’ai pas terminé la lecture de ce livre après avoir fait une pause un peu longue, j’ai donc perdu le fil de l’histoire et j’ai préféré recommencer un nouveau roman.

Hugo
601