15 décembre 2015

Corniche Kennedy, se laisse lire mais….

Corniche Kennedy est un roman de Maylis De Kerangal:  l’histoire tourne autour d’une corniche, une plate de béton, qui surplombe la mer dans la périphérie de Marseille. Elle va être investie par une bande de jeunes étudiants.

Certes ce livre a des points positifs. D’une part la quantité de lecture qu’il représente est correct, quoi qu’un peu courte et d’autre part le décor de la ville de Marseille est attrayant:  le soleil, la mer, la plage, les vacances est un décor qui peut plaire à un large public.

Cependant, le livre a du mal à décoller. On a  l’impression que l’incipit qui est censé être court, qui est censé exposer l’histoire au lecteur et mettre le livre sur ses rails, dure 130 pages sur les 149 disponibles dans le roman. De plus, le livre ne développe que des thèmes visant un public d’adolescents et cela ne permet pas à un public plus large d’accrocher à l’histoire du roman.

En conclusion, le livre se laisse lire, mais le sujet et le thème ne m’ont pas fait accrocher à l’histoire décrite.

Léo

Commenter l'article