8 mars 2017

« Debout-Payé », un roman particulier.

Debout-Payé   a été écrit en 2014 par GAUZ de son vrai nom Armand Patrick Gbaka-Brédé. L’auteur était jusqu’à maintenant inconnu et en écrivant cet ouvrage il a remporté le prix du « meilleur premier roman français de l’année 2014″ ainsi que plusieurs prix littéraires lycéens et collégiens.

Gauz nous raconte l’histoire d’un jeune immigré Ivoirien à travers ses pensées qui se retrouve vigile en France dans les années 90 . L’auteur nous fait alors part de quelques anecdotes dans plusieurs grands magasins parisiens comme Camaïeu ou Sephora qui sont les lieux où il a lui même travaillé. On peut alors retrouver dans le roman l’histoire des vigiles Africains depuis les années 70 ainsi que l’évolution du métier à travers les époques.

Ne vous êtes vous jamais demandé ce à quoi pensent les hommes de sécurité pendant leur journée de travail? Ici GAUZ nous explique par ses aventures que certes le métier en lui même est ennuyant, car il consiste à rester debout toute la journée à surveiller les magasins d’où le titre Debout-Payé, mais que parfois les clients peuvent être un support d’imagination: « il aperçoit un couple où tout leur oppose et se demande alors comment de telles personnes puissent être réunis de la sorte ». Le sens comique du livre est appuyé par les stéréotypes de l’homme noir principalement et  on peut retrouver  les clichés des  différents pays d’Afrique : « La combinaison polo-Jean’s Levi’s 501 des Ivoiriens ; le blouson cuir noir trop grand des Maliens ; la chemise rayée fourrée près du ventre des Béninois et des Togolais ; les superbes mocassins toujours bien cirés des Camerounais ; les couleurs improbables des Congolais de Brazza et le style outrancier des Congolais de Stanley… ».

Le roman utilise  énormément d’ expressions urbaines du XXIe siècles , des expressions qui pourraient certes embarrasser certains mais qui feront rire d’autres.  De plus il faut comprendre qu’il s’agit d’un roman qui se tourne vers un coté satirique mais qui derrière sa face comique exprime une réalité sociétale en France dans sa confrontation avec   l’Afrique.

Ce roman va certainement plaire à de jeunes lecteurs, par sa brièveté et le fait que le roman parle de la civilisation actuelle en France. De plus, les adolescents vont savoir reconnaître les différentes blagues et clichés présents dans notre quotidien.

Mahefasaoa, 604

Commenter l'article