17 décembre 2015

Entre Océan et réalité

Nous voilà dans un autre pays l’Australie, pour voyager au cours du temps dans la peau d’un jeune adolescent des années 1980.

Avec un commencement morbide de notre époque sur le « suicide » d’un jeune, Bruce nous ouvre les portes de l’histoire de sa jeunesse et nous raconte comment il a grandi, quelles épreuves il traversa.

Nous commençons alors dans une petite ville sur la côte ouest de l’île, Sawyer une ville où les habitants ne sortent de chez eux que pour aller travailler à la scierie, mais cela n’est pas trop au goût de Pikelet et de son ami Loonie, l’orphelin rebelle du village. Loonie par sa provocation va alors l’emmener dans des situations où il n’aura pour secours que son courage.

Ensemble, deux jeunes sans frontières vont s’attacher à un homme et un sport qu’il va leur faire découvrir, ils vont alors dépasser leurs leurs limites, surmonter et surfer des vagues qu’ils n’osaient même pas imaginer. Malheureusement cela ne dureras pas toujours…

Je pense que malgré un début assez long, ce livre plaira à un grand public et non pas seulement à des lycéens mais aussi à des adultes comme des jeunes lecteurs collégiens. Avec un nœud digne de Racine, le livre est toujours aussi intéressant, surtout a la fin. Pour moi il mérite le prix pour l’instant et mérite d’être lu.

Lou, 602

Commenter l'article