24 mars 2017

La condition des femmes en Indonésie

L’Indonésie est un pays où les  femmes ne disposent pas des mêmes droits qu’en Europe ou en Occident. Par exemple, comme nous le montre le roman « L’homme tigre » de Kurniawan, le mariage arrangé y est toléré, et les abus sexuels, les violences physiques faites aux femmes restent souvent inpunis.Il existe même une loi qui qui interdit aux couples non mariés de s’embrasser en pleine rue après 21h sous peine d’être obligés de se marier. « Gardien des traditions, M. Mulyadi espère que, grâce à cette interdiction, les jeunes se coucheront plus tôt et reviendront sur ce qu’il considère comme le droit chemin. Il veut aussi « protéger l’honneur des parents des jeunes filles et lutter contre les grossesses non désirées » (Le Monde).

Un homme marié peut également tromper sa femme sans être inquiété par la justice. En menant de plus amples recherches, nous avons aussi découvert que l »Indonésie ne possède aucune loi qui permet de lutter contre les discriminations au travail notamment en ce qui concerne les femmes.  Des inégalités existent donc dans ce pays entre les hommes et les femmes. L’avortement est quant à lui autorisé mais uniquement si la femme est considérée en danger (risque de mortalité à la naissance ou durant la grossesse).

Dans le roman « l’homme tigre »,  Kurniawan, l’auteur, nous montre toute ces injustices notamment à travers le personnage de Mameh, la mère de Margio, qui a été forcée, sous la pression familiale, de se marier à un homme avec lequel elle ne voulait pas partager sa vie. C’est ainsi que cette femme a été amenée a surbir des violences de la part de son mari, ceci ayant eu des conséquences sur l’éducation et le caractère de leurs enfants, témoins de cette situation dramatique.

Malheureusement dans ce pays le mariage arrangé est une pratique courante. Nous pouvons donc penser qu’avec ce roman Kurniawan essaye de nous interpeller en critiquant la société indonésienne et les inégalités qu’elle renferme. On peut penser que l’auteur souhaite ouvrir le débat autour de différentes questions : la religion, les traditions familiales et les inégalités existantes entre les hommes et le femmes.

Hina et Clément, 604

 

Commenter l'article