26 février 2017

Morwena fée ou pas fée ?

Morwenna est un roman éponyme de fantasy écrit par Jo Walton et publié en 2010. Il est écrit sous la forme d’un journal intime. Ce roman a reçu trois prix, le prix Nebula du meilleur roman en 2011, le prix Hugo du meilleur roman en 2012 et le prix British Fantasy du meilleur roman en 2012.  Jo Walton est née à Aberdare au Pays de Galles le premier décembre 1964. C’est une écrivaine de science fiction et de fantasy qui a publié son premier roman en 2000. Cette auteure a écrit un peu moins d’une dizaine de livres.

Le roman raconte les aventures et la vie de Morwenna Phelps, une adolescente qui a été envoyée  dans l’école privée d’Arlinghurst par son père sur le conseil de ses tantes. Morwenna a eu un terrible accident qui l’a handicapée d’une jambe à vie et a tué sa sœur jumelle Morganna. Cette  jeune fille cherche le courage de continuer à vivre dans les livres, de préférence de fantasy et de science fiction, qu’elle lit par dizaine.

Dans le récit, Morwenna lit et cite énormément d’auteurs connus et moins connus dont les plus récurrents sont Tolkien et Platon. Je trouve que toutes ces références à des livres sont intéressantes car  elles permettent de découvrir des livres ignorés du grand public. On voit dans le livre qu’à l’école elle passe des heures à la bibliothèque de son collège à lire pendant que les autres filles font du sport; ce qu’elle ne peut plus faire à cause de son handicap. Elle passe sa semaine à attendre le samedi pour aller dans la bibliothèque et la librairie, qui se situent dans la ville à côté de son école. Elle y commande une dizaine de livres par semaine. Les autres filles de son école la considèrent comme une fille très intelligente mais qui est bizarre, voire  « démoniaque » ce qui fait que même ses amis sont obligés de prendre de la distance avec elle.

Morwenna croit à l’existence des fées et  en voit même si a certains moments on ne sait plus si elle y croit vraiment ou si elle à une très grande imagination. Elle nous décrit sa mère comme une sorcière et dit qu’elle à peur d’elle. D’ailleurs, celle-ci lui envoie des photos d’elle et de sa sœur où le visage de Morwenna est brûlé! Ceci crée une vraie intrigue car on ne sait pas ce qui s’est passé pendant l’accident de voiture et pourquoi Morwenna a dû partir de chez elle pour aller vivre chez son père. Cela donne envie de continuer de lire le roman bien qu’il n’y ait pas beaucoup d’action.

Dans le roman, il y a très peu d’éléments fantastiques et le personnage principal ne vit pas une aventure fantastique ce qui rend ce roman original. On peut quand même classer ce livre dans le genre de la fantasy car Morwena nous parle beaucoup de fées et nous dit que sa mère pratique la sorcellerie.

En conclusion, je peux dire que j’ai bien aimé ce livre malgré qu’il y ait peu d’action. Je recommande ce livre à tout type de lecteur même au personnes qui n’aiment pas le fantastique car il y a très peu de surnaturel dans ce livre.

Mathieu Rieutord 602

 

Commenter l'article