décembre 15th, 2015

Corniche Kennedy, se laisse lire mais….

Corniche Kennedy est un roman de Maylis De Kerangal:  l’histoire tourne autour d’une corniche, une plate de béton, qui surplombe la mer dans la périphérie de Marseille. Elle va être investie par une bande de jeunes étudiants.

Certes ce livre a des points positifs. D’une part la quantité de lecture qu’il représente est correct, quoi qu’un peu courte et d’autre part le décor de la ville de Marseille est attrayant:  le soleil, la mer, la plage, les vacances est un décor qui peut plaire à un large public.

Cependant, le livre a du mal à décoller. On a  l’impression que l’incipit qui est censé être court, qui est censé exposer l’histoire au lecteur et mettre le livre sur ses rails, dure 130 pages sur les 149 disponibles dans le roman. De plus, le livre ne développe que des thèmes visant un public d’adolescents et cela ne permet pas à un public plus large d’accrocher à l’histoire du roman.

En conclusion, le livre se laisse lire, mais le sujet et le thème ne m’ont pas fait accrocher à l’histoire décrite.

Léo

novembre 30th, 2015

Un faible saut..

Corniche Kennedy, de Maylis de Kerangal

A la suite de la présentation de Corniche Kennedy faîte par un professeur, j’ai eu à mon tour envie de lire ce livre. En effet, ce roman peut être attrayant au premier abord: une histoire  d’adolescents qui cherchent à se surpasser en tentant des sauts de plus en plus vertigineux du haut d’une falaise. Des adolescents qui apprennent à se découvrir et qui prennent des risques.

Cependant, j’ai été extrêmement déçue par ce récit. L’auteur, par ces descriptions ultra-détaillées et son vocabulaire difficile, perd le lecteur et nous désintéresse de l’histoire. La lecture est trop complexe et devient donc désagréable.

J’ai quand même essayé de finir ce livre suite à la recommandation d’un élève, et heureusement que dans les derniers chapitres il y a un peu plus d’action; mais cela n’est pas suffisant. Je n’ai pas aimé ce livre et je le déconseille.

 

Noémie – 604

décembre 28th, 2014

« Je suis l’humanité »…

 La 5ème Vague a été écrit par Rick Yancey. C’est un roman qui nous raconte l’histoire d’une jeune fille de 16 ans appelée Cassie, autour de qui le monde s’écroule par le biais de plusieurs  »Vagues ». Elle poursuit sa quête dans l’espoir de retrouver son petit frère, Samy, quête qu’elle nous raconte par des analepses. Mais Cassie va faire une rencontre qui va bouleverser sa vision du monde actuel.

Ce livre de Science-Fiction entraîne le lecteur dans un monde post-apocalyptique auquel est mêlé une histoire d’amour avec une quête pour la survie de l’humanité. Le suspens maintenu tout au long de la lecture donne envie au lecteur de la poursuivre jusqu’à la fin. La fluidité de l’écriture et le langage courant, presque familier, utilisé par l’auteur rend la lecture agréable.

 

Maxime, Yaël, Morgane, Enzo et Florian, 613.

décembre 1st, 2011

La lune s’enfuit, un roman surprenant.

« La lune s’enfuit » de Rax Rinnekangas est un roman très complexe. D’un côté, une famille religieuse, de l’autre un groupe de jeunes émancipés.
Mélanger sexe, adolescence et mort créé un cocktail explosif, certes, mais noir.
Dans la tête du jeune frère de Sonja, les émotions se bousculent et nous plongent encore un peu plus dans l’intrigue et l’émotion envoyée.
Un roman original,( mais peu apprécié ) et une fin vraiment surprenante.

Diego Legrand.