novembre 29th, 2015

Le Cricket club des Talibans – Le combat d’une jeune fille

Le Cricket club des Talibans, un livre de Timeri N. Murari.

J’ai aimé ce livre grâce à la richesse du personnage principal. Rukhsana est une jeune fille déterminée et ultra courageuse. Elle est prête à prendre des risques pour gagner sa liberté, protéger sa famille et vivre son amour.

En lisant ce roman, on souhaiterait  avoir la même force que ce personnage. De plus le récit  m’a touchée en raison des actes choquants et horribles décrits tout au long du livre. Cette histoire est émouvante car elle reflète ce que subissent réellement les femmes en Afghanistan ou dans d’autres pays sous le régime d’une dictature. A certains moments , on a envie d’aider les personnages, de plaider en leur faveur.

Par ailleurs, l’auteur écarte le lecteur de cette dure réalité en parlant du cricket – sujet qui personnellement m’intéresse moins et que  j’ai trouvé  parfois lassant à cause des  nombreux détails techniques développés.

Je conseillerais ce livre aux personnes ayant un fond féministe ou étant un minimum intéressées par le sport, plus précisément le cricket. Cependant je vous déconseille ce livre si vous voulez lire une roman léger et amusant.

Noémie – 604

janvier 15th, 2015

Je suis l’Humanité

 La 5ème Vague, écrit par Rick Yancey, nous raconte l’histoire d’une jeune fille de 16 ans, Cassie, autour de qui le monde s’écroule par le biais de plusieurs  »Vagues », racontées par des analepses. Elle poursuit sa quête dans l’espoir de retrouver son petit frère, Samy. Cependant, Cassie va faire une rencontre qui va bouleverser sa vision du monde actuel…

Ce livre de Science-Fiction entraîne le lecteur dans un monde post-apocalyptique auquel est mêlé une histoire d’amour. Le suspense maintenu tout au long de la lecture donne envie au lecteur de la poursuivre. La fluidité de l’écriture et le langage courant, presque familier, utilisé par l’auteur rend la lecture agréable. L’âge de l’héroïne et le langage qu’elle utilise rendent l’identification au personnage plus facile.

Ce roman est actuellement en cours d’adaptation au cinéma, et sortira dans les salles courant 2016.

Maxime, Yaël, Morgane, Enzo et Florian.

décembre 28th, 2014

« Je suis l’humanité »…

 La 5ème Vague a été écrit par Rick Yancey. C’est un roman qui nous raconte l’histoire d’une jeune fille de 16 ans appelée Cassie, autour de qui le monde s’écroule par le biais de plusieurs  »Vagues ». Elle poursuit sa quête dans l’espoir de retrouver son petit frère, Samy, quête qu’elle nous raconte par des analepses. Mais Cassie va faire une rencontre qui va bouleverser sa vision du monde actuel.

Ce livre de Science-Fiction entraîne le lecteur dans un monde post-apocalyptique auquel est mêlé une histoire d’amour avec une quête pour la survie de l’humanité. Le suspens maintenu tout au long de la lecture donne envie au lecteur de la poursuivre jusqu’à la fin. La fluidité de l’écriture et le langage courant, presque familier, utilisé par l’auteur rend la lecture agréable.

 

Maxime, Yaël, Morgane, Enzo et Florian, 613.

mars 15th, 2014

Un Homme prêt à tout par amour!

Es-qu’ un homme est prêt à tout par amour? Ishigami, dans ce roman policier, Le dévouement du suspect X, est prêt à aider ses voisines, Hanaok et sa fille, à cacher les preuves. Les preuves, les indices du meurtre de l’ex-mari de Hanaok, qui la harcelait. Directement, l’inspecteur Kusanagi soupçonne Hanaok. Il est bien connu que le coupable est toujours l’ex-femme. Le passage que je trouve le plus intéressant est le flach-back où Ishigami rencontre Hanaok et sa fille, au moment où, il allait se donner la mort…, lui, le brillant mathématicien et calculateur qui n’avais plus rien à perdre, jusqu’à ce jour.

Ce livre japonnais plein de rebondissements peut paraitre confus mais nous garde en haleine. Il nous démontrera ce que permet l’amour pour quelqu’un.

 

 

Gabriel

janvier 4th, 2014

Le suspect x, un dévouement à toute épreuve

Keigo Higashino est un auteur Japonais né en 1958 à Osaka. En 1985, âgé seulement de vingt-sept ans, son roman Hokago « Après l’école » remporte le prestigieux prix Edogawa Rampo du meilleur roman policier, suite à quoi il démissionne de son emploi pour écrire à plein temps et s’installe à Tokyo.

« Le dévouement du suspect x » est un roman policier dont l’histoire se situe au Japon, plus précisément dans un quartier de Tokyo. On nous raconte la vie d’un professeur de mathématiques , Ishigami, homme très intelligent. Il est secrètement amoureux de sa voisine de palier Yasuko. Il découvre qu’elle a commis un meurtre, il est donc bien déterminé à lui venir en aide,son dévouement n’aura aucune limite , au point de devenir le suspect x.

Ce livre est particulièrement attachant. Dès le début de l’histoire l’immersion y est totale. Les événements sont très intéressants et détaillés. Seul bémol, le vocabulaire est assez complexe compte tenu des noms des lieux en Japonais, cela peut perturber la mémoire au début.

J’ai beaucoup aimé ce livre car les personnages sont très attachants. De plus l’histoire est pleine de suspens. Malgré le vocabulaire difficile, ce livre se lit très bien.

Nicolas 609

décembre 1st, 2011

La lune s’enfuit, un roman surprenant.

« La lune s’enfuit » de Rax Rinnekangas est un roman très complexe. D’un côté, une famille religieuse, de l’autre un groupe de jeunes émancipés.
Mélanger sexe, adolescence et mort créé un cocktail explosif, certes, mais noir.
Dans la tête du jeune frère de Sonja, les émotions se bousculent et nous plongent encore un peu plus dans l’intrigue et l’émotion envoyée.
Un roman original,( mais peu apprécié ) et une fin vraiment surprenante.

Diego Legrand.

novembre 28th, 2011

Quand je serai roi : l’enfance à l’épreuve

Que dire de ce roman ? C’était un excellent livre, je suis contente de l’avoir lu.

Il est assez dur, autant dans son contenu, que dans la façon d’écrire, j’ai eu un peu de mal à comprendre les dialogues, parfois j’ai dû les relire plusieurs fois. Pour se pencher sur le contenu, le livre montre les aspects réels de la vie au Mexique, et personnellement je trouve que les épreuves que traversent le Nopal pourraient être celles d’un adolescent francais (d’où le tour du monde en Roman non ?).

L’ouvrage souligne de nombreuses valeurs et plein de principes primordiaux dans toutes les sociétés, en France, au Mexique ou encore en Chine par exemple. Il révèle aussi l’importance de l’éducation de l’enfant, la présence de ses parents, l’amour qu’on lui porte.

Cependant ce livre suscite en nous de nombreuses questions, qui ont d’ailleurs été posées a l’auteur lors de sa venue à Toulouse :

Ce livre a-t-il été beaucoup lu par les adolescents concernés de très près, c’est-à-dire les jeunes mexicains?

Est-ce facile pour un auteur d’écrire des livres assez dur comme celui-ci ? Quelles émotions cela provoque à l’écriture ? Puis avec du recul ?

page 102 à 104 du livre, l’auteur se met entièrement dans la tête du Nopal en écrivant ses pensées dans sa solitude, comment fait-il pour retranscrire ce qu’il se passe dans la tête d’un jeune mexicain aussi précisément?

Linda B.

novembre 22nd, 2011

Le mec de la tombe d’à côté. Un amour différent.

Vous êtes de ceux qui pensent que les histoires d’amour finissent mal, en général ? Vous faites partie de ces gens qui répondent « non merci, très peu pour moi » lorsqu’on tente de leur fourguer des histoires à dormir debout de princes qui épousent des princesses (ensommeillées, de préférence) ? Dans ce cas, ‘Le mec de la tombe d’à côté’ est pour vous.

Katarina Mazetti est journaliste à la Radio suédoise et a écrit plusieurs livres, certains pour la jeunesse et d’autres pour adultes. Titulaire d’une maîtrise de littérature et d’anglais, elle a fait ses études à l’Université de Lund. Le roman Le Mec de la tombe d’à côté a notamment été traduit en plusieurs langues dont le Francais.

Entre Desirée, qui est du genre a croire que l’amour est un long fleuve tranquille, et Benny pour qui ce serait plutôt « je t’aime, tu m’aimes, on sème« , il y un trou énorme, plus grand qu’une tombe. L’auteur nous emmène vers des questions naïves, mais redoutables:

L’amour est-il plus fort qu’une appartenance à une vie sociale?

Le lieu où on vit détermine t-il nos futurs partenaires?

Heureusement, le côté fleur bleue est compensé grâce à une bonne dose d’humour et de tendresse. Plus tout jeunes, pas très beaux, ni riches, ils s’aiment… cela peut nous faire penser « Et pourquoi pas nous? »…

Aurore Sicard

novembre 20th, 2011

Le mec de la tombe d’à côté, un roman d’été

Dans ce roman de Katarina Mazetti, on découvre deux personnages très attachants, Benny et Désirée, aux vies totalement décalées.

Ce roman d’amour décrit l’histoire de la rencontre entre une citadine bibliothécaire et un agriculteur. Tout oppose ces deux-là : il aime la couleur, les broderies et la dentelle de sa mère ; elle aime le noir et blanc, la simplicité.

Pourtant, une passion naît, à la fois touchante et fragile. Tout au long du roman une seule question se pose : Benny et Désirée parviendront-ils à dépasser ce fossé qui les sépare et leur histoire peut-elle exister ?

La manière d’écrire de l’auteur rend la lecture simple et fluide. Construit en chapitres courts, Katarina Mazetti alterne entre l’avis de Désirée et celui de Benny ce qui pousse le lecteur à lire la suite. Néanmoins, on peut se demander si cette façon d’écrire n’est pas trop simple.

Aussi, l’écrivain dénonce des faits réels : des fossés séparent les gens, ici la vie citadine face au monde paysan, qui habitent parfois qu’à quelques kilomètres d’écart.

Finalement, j’ai plutôt apprécié ce roman même s’il est un peu léger. Ainsi, je le trouve idéal pour les vacances, un livre à lire sans se prendre la tête …

Olivier M.

novembre 13th, 2011

Mister Pip de Lloyd Jones, Nouvelle Zélande

Après une parlote autour de Mister Pip, il en ressort que c’est un livre touchant, facile à lire et que l’on aime dès les premières pages tant on peut croire à l’histoire et s’identifier aux personnages.

Bien que l’histoire se déroule à l’autre bout du monde, sur une petite île du Pacifique, au milieu d’une guerre, le personnage principal Mathilda a presque notre âge et est en train de se construire.  En effet, c’est Mr Watts, le seul blanc de l’île, qui va lui faire découvrir le monde extérieur en lui faisant la classe. Ainsi, à travers la lecture et la découverte des autres, il permet à Mathilda de s’évader, d’ouvrir son esprit en lui apprenant que tout le monde à quelque chose à apprendre aux autres et surtout, il lui offre une ouverture vers le monde extérieur.

Pour autant, Mr Watts, surnommé Bel Oeil sur l’île, est mis à l’écart à cause de sa couleur de peau par les habitants de l’île qui le croient aussi mauvais que les autres blancs par qui la guerre est arrivée et qui les ont repoussés.

Dolorès, la mère de Mathilda a aussi un rôle très important ; c’est autour de ces deux adultes que la jeune fille se construit. C’est à cause d’elle et de sa jalousie envers Mr Watts que les malheurs arrivent au village. Néanmoins, elle semble pleine de regrets et se rachète à la fin du livre en défendant le défunt professeur.

Finalement, Mathilda va vivre des évènements affreux mais grâce à l’éducation que lui ont donné Dolorès et Mr Watts elle parvient à se reconstruire. Après avoir quitté l’île, elle consacre ses études aux personnes qui lui ont servi de modèle pour avancer : Charles Dickens, l’auteur Des grandes espérances, le livre qui lui a permis de s’évader par l’esprit et bien sûr Mr Watts sans qui rien n’aurait été possible.

Après quatre livres lus dans ce prix littéraire, je trouve que Mister Pip est le meilleur d’entre eux autant pour son histoire que pour la manière d’écrire de l’auteur.

Olivier M.