2 mars 2017

Un cri d’amour à la littérature SF MAEVA

 Morwenna est un roman de fantasy dont l’auteur est Jo Walton. Il est paru en 2010 .  Voici un portrait photo de l’auteure.            

 

Image associée

Morwenna Phelps (aussi appelée  » Mori » )  jeune écossaise âgée de 15 ans aurait pu être une adolescente tout à fait normale . Malheureusement un drame se produit : sa sœur jumelle Morganna meurt  dans un terrible accident,  elle même présente dans l’accident sera handicapée d’une jambe. Visiblement, pour Morwenna,  sa mère est la seule responsable. Ne supportant plus sa mère , elle prend pour décision de s’en aller chez son père en Angleterre, elle intègre alors sous le conseil de ses tantes une école privée du nom d’Arlinghust.

Morwenna cherche le courage de vivre et d’essayer d’oublier tant bien que mal ce tragique accident à travers les livres, plus précisément les romans de science fiction et fantasy « Mes lectures avaient été une consolation et une addiction , mais personne ne m’avait jamais félicitée pour ça «  à travers cette phrase Morwenna nous explique sa passion pour les romans de science fiction ou plutôt son  » refuge « , un monde où elle se sent bien .

Ce roman est raconté à la première personne du singulier et est  rédigé sur la base d’un journal intime, ce qui est plaisant à  lire car cela nous permet d’avoir accès aux sentiments et aux pensées de Morwenna , et plonge directement le lecteur dans le monde féerique de cette dernière. En effet , l’univers magique est constamment présent dans ce livre ce qui en fait son  » charme  » mais attention , par « magique » et « féerique  » je ne parle pas de combats avec des créatures tout droit sorties du monde imaginaire  ou bien d’un univers de princesses et de licornes , non, loin de là, ce sont justes les journées plus ou moins similaires de Morwenna mais avec un petit soupçon de magie qui fait le caractère atypique de ce livre  . Concernant l’utilisation de la magie dans ce livre ,  disons qu’elle est assez ambiguë car du début à la fin nous doutons , chacun est libre d’interpréter les différentes hypothèses à sa manière. La fin de ce roman accentue cet effet d’ambiguïté car on ne s’attend vraiment pas à cette fin (en tout cas l’effet de surprise est là ! ) Ce que je trouve aussi surprenant, c’est comment l’auteur arrive a faire entrer le surnaturel dans le réel en toute  simplicité, sans trop en faire  .

Morwenna dévoreuse de livres de science fiction , chaque jour  nous énumère de nombreux titres et auteurs , d’une part je trouve cela parfois problématique car je ne connais pas du tous les titres et je suis un petit peu perdue, mais d’un autre côté, cela suscite ma curiosité, j’ai envie de me renseigner sur ses multiples titres, donc concernant ceci, mon avis est mitigé .

L’histoire ne tourne autour d’aucune intrigue, l’intérêt est de suivre la vie de Morwenna et évidemment de voir si elle va réussir à surmonter cette épreuve , la curiosité de savoir ce qui s’est passé exactement lors de l’accident est constamment présente car les informations concernant l’accident sont assez floues, ce qui suscite notre envie de continuer le roman pour savoir. Le petit bémol que je pourrais relever est le style qui est fluide mais qui parfois nous donne l’impression que les phrases sont écrites sans fil conducteur, mais cela peut nous laisser penser que c’est tout simplement l’esprit de Morwenna qui est souvent ailleurs …

 

Pour conclure , mon avis sur ce livre est positif bien qu’au début je ne savais pas où donner de la tête mais en découvrant un peu plus le roman chaque jour j’ai complètement réussi à comprendre ce personnage , je pourrais qualifier ce roman de « hors norme » car il n’est pas commun ce qui fait toute la différence avec les autres livres en lice pour notre prix littéraire 2017 …

 

Maéva , 602

 

 

Commenter l'article