13 janvier 2019

Un Vent Nouveau pour la Lecture…

Lorsque j’ai débuté la lecture de La Horde du Contrevent, un roman de Damasio adapté par Eric Henninot, j’ai été frappé par les détails du graphisme et les dessins colorés.

L’auteur utilise des tons sombres, qui évoquent parfois la tristesse et le chaos.

Avec les romans graphiques ce sont souvent le style et les détails qui sont déterminants pour le lecteur.

Bien que l’histoire et que l’objectif des personnages ( qui affrontent le vent pour trouver son origine) sont très intéressants , le graphisme me semble trop chargé, même parfois complexe à décoder, à comprendre .

Selon moi, un bon graphisme doit être simple et agréable pour le lecteur.

Néanmoins, ce qui m’a plu c’est l’histoire de la horde composée de dix-neuf personnages qui se soutiennent pour lutter contre le vent et survivre.

Mario

Commenter l'article